VISION DU MONDE LUTTE CONTRE LA PRATIQUE DES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE VISION DU MONDE

Saviez-vous que le changement climatique avait des conséquences sur les Mutilations Génitales Féminines (MGF) ? 

Dans les zones les plus touchées par le changement climatique, les MGF ont augmenté de presque 30% ! La Corne de l’Afrique reflète particulièrement le cercle vicieux qui se met en place lorsque la sècheresse menace l’équilibre des communautés villageoises. La perte du bétail et la désertification des cultures viennent mettre à mal la sécurité alimentaire et économique déjà fragile des familles. Au bord du gouffre, les parents voient alors le mariage de leurs enfants comme une solution à leurs problèmes et une bouche de moins à nourrir.

Les MGF sont alors un rite encore trop souvent pratiqué pour préparer les petites filles à devenir de « bonnes épouses ». 

Les MGF qu’est-ce que c’est ?

Excision, clitoridectomie ou infibulation, les MGF caractérisent « toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme, ou toute autre lésion des organes génitaux féminins, qui sont pratiquées pour des raisons non médicales. » Les MGF peuvent provoquer des saignements excessifs, une infection importante, des douleurs pendant les rapports sexuels, des problèmes urinaires, d’infertilité, de complications pendant leur grossesse, des traumatismes psychologiques, caractérisés par de l’angoisse ou des états dépressifs ou dans les cas les plus graves, la mort.  

La menace des MGF plane sur plus de 4 millions de jeunes filles chaque année ! 

À l’occasion de la Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines, Vision du Monde, association de solidarité internationale qui vient en aide aux enfants les plus vulnérables, alerte sur ces pratiques dangereuses qui violent le droit des filles et met à mal leur avenir. 

A ce jour au moins 200 millions de jeunes filles et de femmes dans le monde vivent avec des MGF ! 

Ces pratiques ancestrales et dévastatrice pour la santé des femmes sont toujours d’actualité dans 30 pays d’Afrique et du Moyen-Orient et dans certains pays d’Asie et d’Amérique latine. Elles sont également le quotidien d’une partie des populations immigrées en Europe occidentale, en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Illégales en Europe, on estime qu’environ 600 000 femmes, dont 53 000 femmes résidant en France ont pourtant subi des MGF. Dans certains pays, échapper aux MGF relève de l’exception. À Djibouti, en Guinée, au Mali et en Somalie, où environ 90% des filles sont concernées.

Vision du Monde lutte contre la pratique des MGF 

Grâce à son approche intégrale, l’ONG Vision du Monde lutte contre les MGF en sensibilisant tous les acteurs, en luttant contre les causes profondes de la pauvreté, en favorisant l’accès à l’éducation aux filles et en proposant des rites de passage alternatifs. 

Depuis 10 ans, au Kenya, nous mettons en place le projet Kenya Big Dream.  

Rien qu’en 2022 

  • 805 enfants ont participé à des cérémonies de rites alternatifs ; 
  • 314 hommes et femmes ont suivi notre formation Citizen Voice and Action pour plaider en faveur des services à l’enfance auprès du gouvernement ;
  • 45 groupes d’épargne ont été mis en place. 2 300 membres ont pu être formés et en bénéficier, touchant ainsi plus de 7 500 enfants ! 

Découvrez et soutenez le projet Kenya Big Dream en cliquant sur le lien ci-dessous :

Lutte : mutilations génitales féminines | Vision du Monde : VISION DU MONDE LUTTE CONTRE LA PRATIQUE DES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES

POUR ÉCOUTER L’ÉPISODE AVEC CAMILLE ROMAIN :

L’épisode est disponible sur toutes les plateformes d’écoute ainsi que sur Youtube !

Je vous souhaite une belle écoute les MaMaS !

Vous pourriez aussi aimer

L’ACCOUCHEMENT EN ÉGYPTE ANTIQUE.

LE QUARTZ ROSE, la pierre du cœur.

LES GARDIEN.NES DE LA TERRE.

L’histoire de l’allaitement raconte celle de l’humanité…

Laisser un commentaire