NAÎTRE MÈRE À TAHITI : entre traditions et vie de maman solo.

Dans cet épisode 28, j’ai eu l’honneur de recueillir le témoignage de Léa, une maman célibataire d’un petit garçon

Léa lorsqu’elle était danseuse à Tahiti

Elle a toujours été appelée à renouer avec ses origines tahitiennes et c’est à l’âge de 18 ans qu’elle décide de partir vivre son aventure là-bas. 

Après quelques années bercées par la danse tahitienne qu’elle pratique en tant que danseuse professionnelle, elle apprend avec une joie immense qu’elle attend un bébé. Sa grossesse, Léa l’a vécue en douceur, avec des étoiles dans les yeux. Elle nous transmet le savoir ancestral et les traditions afférentes à la maternité que sa famille polynésienne lui a transmis. Elle nous livre notamment cette coutume d’enterrer le placenta au pied d’un arbre, lui-même enraciné auprès d’autres arbres qui lovent près de leurs racines le placenta des autres membres de la famille… Un hymne à conserver ce lien avec la Terre-mère, ses racines, sa terre d’origine

Léa nous transcende aussi dans cet épisode à travers son témoignage émouvant de sa vie de maman solo. Elle a décidé de partir de Tahiti, seule avec son bébé alors âgé de 9 mois. Une décision extrêmement courageuse teintée de ce message puissant de suivre le cri de son cœur pour se protéger et protéger ses enfants… et aussi leur montrer l’exemple d’oser quitter une situation toxique ou néfaste. 

Léa est une merveilleuse Femme et MaMa, solaire, inspirante et résiliente qui vous enivrera de ses ondes lumineuses colorées aux douces teintes tahitiennes… 

POUR ÉCOUTER L’ÉPISODE AVEC LÉA :

Je vous souhaite un beau voyage et une belle écoute !

Vous pourriez aussi aimer

Un accouchement à la maison, express & surprise.

SAGE-FEMME & MAMAN.

Le rôle et la place du papa en Véritable gardien de Naissance.

“TOUT LE MONDE SAIT, MAIS PERSONNE NE NOUS DIT CE QUE ÇA IMPLIQUE D’ÊTRE MAMAN.

Laisser un commentaire